FAQ Lifting des bras (chirurgie esthétique des bras)

1. En quoi consiste le lifting des bras ?

Le terme Lifting, qui signifie « lissage » en français, désigne une intervention de chirurgie esthétique visant à corriger l’affaissement et le relâchement de la peau.

Le lifting de la face interne des bras, appelé également plastie brachiale interne ou brachioplastie, consiste à retirer l’excès cutané de la face interne des bras, souvent causé par le vieillissement cutané, des variations de poids importants, ou des grossesses.

L’intervention consiste à réaliser une traction cutanée en décollant la peau puis à retirer l’excès cutané et réajuster la peau au mieux.

Le lifting des bras est souvent associé à la liposuccion des bras qui permet de retirer la graisse localisée en excès par aspiration.

L’objectif est de redonner du galbe aux bras pour une harmonie de la silhouette.

2. En quoi consiste la liposuccion des bras ?

Le principe de la liposuccion des bras, appelée également lipoaspiration des bras fut mise au point à partir de 1977 par Yves-Gérard Illouz. Il s’agit d’introduire des canules en mousse, à partir de petites incisons. Celles-ci vont alors créer une dépression négative dans les cellules graisseuses, les décoller puis les aspirer.

La lipoaspiration des bras est souvent combinée au lifting des bras pour retirer l’amas graisseux en excès. Elle peut être également réalisée isolément si l’excès de graisse est recouvert d’une peau de bonne qualité et sans surcharge graisseuse.

3. Quelles sont les principales indications ?

Les grossesses, les variations de poids, les dérèglements hormonaux, l’âge ou la sédentarité sont des facteurs qui peuvent être responsables de relâchement cutané qui se définit par un excès de peau plus ou moins important mais relativement gênant. Le lifting des bras peut alors être envisagé à ce moment.

4. Y a-t-il un âge minimum pour subir ce type de chirurgie esthétique ?

Ce type d’intervention est généralement réalisé autour de 30/40 ans en moyenne.

Il est cependant recommandé de ne pas subir un lifting des bras trop tard car la qualité des résultats dépend essentiellement de qualité de la peau. Plus elle a une bonne élasticité et tonicité, plus les résultats du lifting des bras sont satisfaisants.

5. Y a-t-il des examens médicaux nécessaires à faire au préalable ?

Deux consultations minimums sont à prévoir. À ces occasions, la zone à traiter est examinée afin d’évaluer notamment la qualité de peau, l’importance de la surcharge graisseuse et votre morphologie.

6. Combien de temps dure l’intervention ?

L’intervention du lifting des bras varie de 1 à 2 heures selon l’importance de la zone à traiter. Une hospitalisation de 24h ou uniquement ambulatoire (1 journée) peut être suffisante.

7. Quel type d’anesthésie est nécessaire pour le lifting des bras ?

L’anesthésie pour le lifting des bras peut être pratiquée différemment selon l’importance de la zone à traiter :

  • sous anesthésie locale, pour endormir uniquement la zone traitée ;
  • sous anesthésie générale, pour vous endormir totalement le temps de l’intervention.

Votre chirurgien saura choisir avec vous, et le médecin anesthésiste, la formule la mieux adaptée à votre cas.

8. Ressent-on beaucoup de douleurs après l’intervention ?

Les douleurs varient selon chaque patient. Les suites de l’intervention du lifting des bras ne sont généralement pas très douloureuses. Si c’est le cas, des antalgiques vous seront prescrits les premiers jours pour calmer les douleurs qui s’atténueront les jours suivants.

9. Quelles sont les suites opératoires ?

Les œdèmes ou bleus, parfois très apparents après le lifting des bras, disparaîtront progressivement dans les 20 jours suivant l’intervention.

Dès le retour du bloc, vous porterez pour chaque bras un pansement de contention sur toute la longueur, à partir de l’aisselle jusqu’au poignet, pour diminuer les œdèmes et pour maintenir au mieux la peau.

10. Quelles sont les complications liées à l’intervention du lifting des bras ?

Des hématomes plus ou moins importants peuvent apparaître sur la zone traitée. Ils nécessitent une reprise chirurgicale de la part de votre chirurgien plasticien.

Il y a un risque d’infection qui peut survenir au cours ou après l’intervention du lifting des bras. En cas d’infection, une nouvelle intervention est inévitable.

Les cicatrices peuvent mal évoluer. Cette complication n’est pas exclusivement liée au lifting des bras mais à l’intervention chirurgicale en général.

Un engourdissement peut être ressenti dans la zone traitée. C’est uniquement passager.

L’intérieur des bras peut être quelques temps insensible.

Toutes ces complications, aussi rares soient-elles, doivent être traitées par le chirurgien qui procède, selon le cas, à une retouche du lifting des bras par simple anesthésie locale.

11. Y a-t-il des activités à éviter ? Pendant combien de temps ?

Au cours des jours suivants le lifting des bras, certaines précautions sont à prendre pour éviter toute complication et pour s’assurer d’une bonne tenue de la silhouette :

  • un arrêt de travail d’une dizaine de jours est conseillé selon votre activité professionnelle ;
  • au cours des deux mois suivant le lifting des bras, il est important d’éviter tout effort musculaire important, de faire une activité sportive ou même de conduire ;
  • l’arrêt du tabac est fortement préconisé pour éviter des complications liées à la cicatrisation ;
  • il est fortement recommandé d’éviter toute exposition au soleil pendant 2 mois ;
  • il est préférable d’éviter de vous baigner les 10 premiers jours.

12. Quand pourrais-je apprécier le résultat définitif ?

Le résultat du lifting des bras n’est pas instantané, il faut patienter quelques semaines pour se rendre compte des premiers résultats, notamment le temps que les ecchymoses disparaissent, et que l’œdème se résorbe.

C’est environ 1 an après l’intervention que vous pourrez apprécier le résultat définitif de votre lifting des bras.

13. Après le lifting des bras, comment seront mes cicatrices ?

Les cicatrices sont la conséquence des incisions pratiquées pendant le lifting des bras permettant de retirer l’excès cutané et/ou graisseux. Les cicatrices sont variables selon le geste opératoire pratiqué :

  • les cicatrices longitudinales en cas d’excès cutané important : les cicatrices sont situées sur le long des faces internes des bras, des aisselles aux coudes. Elles sont assez visibles et ne restent discrètes que lorsque les bras sont le long du corps.
  • les cicatrices axillaires en cas d’excès cutané et graisseux limité : les cicatrices sont situées horizontalement, sous les aisselles. Elles sont dissimulées dans le creux des aisselles donc discrètes mais moins stables en raison des mouvements réguliers des bras.
  • les cicatrices combinées en forme de T : une branche courte verticale sur les faces internes des bras et une branche horizontale dans les creux des aisselles. Il s’agit ici d’une association des avantages et des inconvénients de la technique longitudinale et axillaire.

14. Combien coûte un lifting des bras ?

Le tarif d’une chirurgie esthétique bras est calculé en consultation en fonction du type d’intervention et de la durée du geste mais également selon les diverses prestations proposées par la clinique.

La Sécurité sociale peut prendre en charge les frais hospitaliers du lifting des bras en cas de relâchement important suite à une chirurgie de l’obésité. Vous ne resterez donc redevable que des dépassements d’honoraires du chirurgien et de l’anesthésiste ; dépassements d’honoraires pouvant etre pris en charge partiellement ou en totalité selon votre contrat de mutuelle.

Tout savoir sur l’intervention du lifting des bras >

VN:F [1.9.22_1171]
Notez la qualité de cette page :
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>