Lifting des cuisses

Principe

Le lifting des cuisses, appelé également cruroplastie, consiste à réaliser une traction cutanée en décollant la peau de la face interne des cuisses, à retirer l’excès de peau puis à réajuster cette dernière.

Une liposuccion des cuisses est souvent associée, permettant de retirer la graisse en excès par aspiration. L’objectif est d’harmoniser la silhouette en redonnant du galbe aux cuisses.

En savoir plus sur le lifting des cuisses >

Avant l’intervention

Avant un lifting des cuisses, des consultations médicales sont nécessaires pour établir au mieux vos besoins et connaître les recommandations de votre chirurgien plasticien.

Lors de ces consultations, un bilan préopératoire accompagné d’examens médicaux permettra d’analyser votre situation médicale ainsi que la zone à traiter, notamment la qualité de la peau et l’importance de l’état graisseux.

Un rendez-vous avec l’anesthésiste de la clinique dans laquelle vous serez opéré vous permettra de choisir l’anesthésie la mieux adaptée.

L’intervention

Cette chirurgie esthétique des cuisses dure 1h à 2h selon l’importance de la correction. Votre hospitalisation peut varier de 24h à 48h selon les cas.

Le lifting des cuisses est exécuté sous anesthésie générale. Dans certains cas, une anesthésie loco-régionale (ou péridurale), qui endort uniquement le bas de votre corps, peut être suffisante.

Lorsqu’il existe un excès graisseux associé (ce qui est fréquemment le cas), une liposuccion des cuisses est préalablement effectuée.

Une incision est ensuite pratiquée dans le pli inguinal. Celle-ci peut aller du pli de l’aine au sillon sous-fessier. Un fuseau de peau (de 2 à 10 cm de hauteur) est alors retiré à la racine de la face interne de la cuisse, puis fixé au ligament aponévrotique et musculaire.

Une fois les excès cutanés retirés et la masse graisseuse éventuellement aspirée, la peau est ensuite redrapée.

Dans certains cas, une cicatrice verticale cachée dans la face interne des cuisses (formant une cicatrice en T ou en L) est associée pour diminuer l’excès de peau au niveau de la circonférence.

Après l’intervention

Un lifting des cuisses est généralement peu douloureux. La principale gêne est la difficulté à la marche les premiers jours. Au besoin, des antalgiques peuvent vous être prescrits.

Un pansement de contention élastique, appelé également panty de liposuccion, sera posé sur vos cuisses pour maintenir la peau et garantir la cicatrisation.

Les œdèmes ou bleus qui seront apparus disparaîtront au bout de quelques semaines, ainsi que les cicatrices, déjà très discrètes.

Précautions à prendre après un lifting des cuisses :

  • Un arrêt de travail de 10 à 20 jours est préférable
  • Toute activité sportive doit être évitée le premier mois
  • L’arrêt du tabac est fortement conseillé pour assurer une meilleure cicatrisation
  • L’exposition solaire des cicatrices est déconseillée les 6 premiers mois

Risques et complications

  • Apparition d’hématomes importants
  • Risque d’infection après l’intervention
  • Mauvaise évolution des cicatrices
  • Diminution ou disparition temporaire de la sensibilité de l’intérieur des cuisses

Toutes ces complications peuvent être corrigées. Elles peuvent nécessiter, dans certains cas, une réintervention.

Résultats

Vous pourrez progressivement apprécier le résultat définitif de votre lifting des cuisses. Il faut compter 6 mois pour obtenir un résultat définitif pour le galbe et 10 à 12 mois pour les cicatrices, le temps que les tissus retrouvent toute leur souplesse et que les cicatrices s’estompent.

Tarifs du lifting des cuisses

Le tarif d’une cruroplastie est calculé en consultation en fonction du type d’intervention et de la durée du geste mais également selon les diverses prestations proposées par la clinique.

Dans certains cas particuliers, la Sécurité sociale peut prendre en charge l’intervention, notamment si elle s’inscrit dans le cadre d’une chirurgie réparatrice de l’obésité après amaigrissement.

Pour bénéficier de cette prise en charge, votre chirurgien plastique rédigera une demande d’entente préalable que vous déposerez à votre centre de sécurité sociale.

Lorsque la demande d’entente préalable est acceptée, vous resterez uniquement redevable des honoraires du chirurgien et de l’anesthésiste. En fonction de votre mutuelle, ceux-ci peuvent être remboursés en partie ou en totalité. Le code de nomenclature de la Sécurité sociale pour ce type d’intervention est QZFA 014.

En savoir plus sur le prix d’un lifting des cuisses >

VN:F [1.9.22_1171]
Notez la qualité de cette page :
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)