FAQ Liposuccion

1. En quoi consiste la liposuccion ?

Le principe de la liposuccion, appelée également lipoaspiration a été mise au point à partir de 1977 par Yves-Gérard Illouz. Il s’agit d’introduire des canules en mousse à bout arrondis et perforées de plusieurs orifices, à partir de petites incisons localisées. Ces canules vont créer une dépression négative dans les cellules graisseuses pour les décoller puis les aspirer.

2. Quelles zones peut-on traiter par la liposuccion ?

La liposuccion traite plusieurs zones du corps et du visage. Les zones de la silhouette les plus traitées sont :

  • Le ventre : cette lipoaspiration est généralement préconisée pour retirer l’accumulation des graisses localisées à la suite de grossesses pour les femmes, ou de mauvaises habitudes alimentaires pour les hommes. Elle peut parfois être accompagnée d’une plastie abdominale pour un résultat optimal.
  • La culotte de cheval : la liposuccion de la culotte de cheval, permet de corriger un amas graisseux provenant généralement de la puberté, et situé sur la partie externe des cuisses.
  • Les fesses : la liposuccion des fesses peut être recommandée chez les femmes pour traiter la graisse localisée d’un fessier trop développé ou tombant et redessiner son rebondi. Chez les hommes, la liposuccion des fesses a pour but de rendre le fessier plus plat.
  • Les hanches : la lipoaspiration des hanches permet de retirer la surcharge de graisse présente au niveau des hanches ou flancs, qui fait parfois suite à des variations de poids, et de corriger ainsi ce que l’on appelle « les poignées d’amour » chez les femmes, comme chez les hommes.
  • Les cuisses : la liposuccion des cuisses est généralement réalisée dans le but de retirer l’amas graisseux présent à l’intérieur des cuisses. Un lifting des cuisses peut être envisagé par la suite pour corriger la peau des cuisses et offrir ainsi un meilleur résultat.
  • Les genoux : la liposuccion des genoux accompagne souvent une liposuccion des cuisses. Le retrait de graisses localisées au niveau des genoux permet d’apporter un effet plus élégant à la silhouette.
  • Les bras : la liposuccion des bras est nécessaire pour éliminer les graisses des bras accumulées sur cette peau très sollicitée.
  • Les jambes : la liposuccion des jambes permet de corriger une déformation des jambes et une surcharge graisseuse, en conséquence d’une hypertrophie des genoux et des chevilles.
  • Les seins : la liposuccion des seins peut être un complément à une réduction mammaire pour dégraisser une poitrine hypertrophiée ou tombante (ptose). Chez les hommes, elle s’associe à la gynécomastie en permettant de retirer l’excès de graisse d’une poitrine masculine.

3. Peut-on traiter plusieurs zones en une seule fois ?

Il est tout à fait possible de traiter plusieurs zones durant une même intervention de liposuccion, en fonction des zones à traiter et de la quantité de graisse à retirer.

Dans le cas où l’intervention serait trop longue pour traiter toutes les zones, d’autres interventions de liposuccion peuvent être réalisées une fois que le résultat de la première sera définitif.

4. Y a-t-il un âge minimum pour subir une liposuccion ?

Il est fortement conseillé d’attendre au moins 18 ans pour avoir recours à une liposuccion. Au-delà du fait qu’il s’agisse de l’âge légal, il est important de respecter la fin de la croissance.

Il est cependant recommandé de ne pas subir une liposuccion trop tardivement car la qualité des résultats dépend fortement de la qualité de la peau : plus elle possède une bonne élasticité et tonicité, plus les résultats de la liposuccion sont satisfaisants.

5. Y a-t-il des examens médicaux nécessaires à faire au préalable ?

Une consultation minimum est à prévoir. Ellespermettra d’examiner les zones à traiter afin d’évaluer la qualité de la peau et l’importance de la masse graisseuse à traiter.

Des photographies sont également prises avant l’intervention pour faciliter le travail du chirurgien et vous permettre de constater les premiers changements après l’intervention.

6. Est-il préférable de faire un régime avant ou après l’intervention ?

Il peut être bénéfique de suivre un régime adapté avant et/ou après une liposuccion, pour garantir un meilleur résultat.

Une liposuccion ne traite pas l’obésité et n’aide à maigrir que si elle est suivie par une bonne hygiène alimentaire et d’autant plus par un régime adapté.

7. Combien de temps dure l’intervention ?

Une lipoaspiration dure en moyenne de 30 minutes à 2 heures selon l’importance de la zone à traiter. Cette intervention peut etre réalisée en ambulatoire (sortie le jour meme) ou une nuit en clinique peut s’avérer nécessaire.

8. Quel type d’anesthésie est nécessaire pour la liposuccion ?

L’anesthésie pour la liposuccion peut être pratiquée différemment selon la zone à traiter :

  • anesthésie locale (pour les petites zones avec peu de graisse localisée), pour insensibiliser la zone à traiter par injection ;
  • anesthésie vigile, pour endormir la zone à traiter via l’administration de tranquillisants par voie intraveineuse ;
  • anesthésie loco-régionale (ou péridurale), pour endormir la partie inférieure de votre abdomen et de vos membres inférieurs ;
  • anesthésie générale (pour plusieurs zones ou quantité de graisse importante), pour vous endormir totalement le temps de l’intervention.

Votre chirurgien saura choisir avec vous, et le médecin anesthésiste, la formule la mieux adaptée à votre cas.

9. Ressent-on beaucoup de douleurs après l’intervention ?

Les douleurs dépendent du cas de chaque patient ainsi que de la zone à traiter et de la quantité de graisse retirée.

Les suites de l’intervention de la liposuccion peuvent être douloureuses et des courbatures peuvent être ressenties. Dans ce cas, des antalgiques vous sont prescrits les premiers jours pour calmer les douleurs. Elles s’atténueront les jours suivants l’intervention de la liposuccion.

10. Quelles sont les suites opératoires ?

Les œdèmes ou bleus, parfois très apparents après la lipoaspiration disparaîtront progressivement dans les 20 jours suivant l’intervention.

Immédiatement après l’opération, vous porterez une gaine élastique, appelé panty, pour diminuer les œdèmes et pour maintenir et modeler efficacement votre silhouette.

De retour chez vous, il vous est conseillé de pratiquer des séances de massage pour drainer l’œdème et retonifier la ou les zones traitées.

11. Quelles sont les complications liées à l’intervention de la liposuccion ?

Malgré la rareté des complications, il est toutefois important de prendre en compte les risques encourus de la liposuccion :

  • une phlébite peut survenir ;
  • des poches de lymphocèle peuvent se développer. Il s’agit de décollements chroniques de la graisse ;
  • les cicatrices peuvent mal évoluer. Cette complication n’est pas exclusivement liée à la liposuccion mais à l’intervention médicale en général ;
  • des hématomes plus ou moins importants peuvent apparaître sur la zone traitée. Ils nécessitent une reprise chirurgicale ;
  • il y a un risque d’infection qui peut survenir au cours ou après l’intervention de la liposuccion. En cas d’infection, une réintervention est inévitable.

Toutes ces complications, aussi rares soient-elles, doivent être traitées par le chirurgien qui procède, selon le cas, à une retouche de la liposuccion par simple anesthésie locale.

12. Y a-t-il des activités à éviter ? Pendant combien de temps ?

Au cours des jours suivants la liposuccion, il est nécessaire d’observer certaines précautions :

  • un arrêt de travail de 5 à 8 jours est conseillé selon votre activité professionnelle ;
  • le mois suivant la liposuccion, il est important d’éviter tout effort musculaire important comme de porter des objets lourds, de pratiquer une activité sportive ou même de conduire.
  • l’arrêt du tabac est fortement conseillé pour éviter toute complication de cicatrisation ;
  • il est recommandé d’éviter toute exposition au soleil durant 2 mois ;
  • ne pas vous baigner les 10 premiers jours.

13. Quand pourrais-je apprécier le résultat définitif ?

Il faut patienter quelques semaines pour vous rendre compte des premiers résultats, notamment le temps que les ecchymoses disparaissent, et que l’œdème se résorbe.

Le résultat de la liposuccion commence à être satisfaisant au bout du premier mois (50 % du résultat définitif) et devient nettement plus remarqué (75 % du résultat définitif) dès le 3ème mois. C’est environ 6 mois après l’intervention que vous pourrez apprécier le résultat définitif de votre liposuccion.

14. Le résultat de la liposuccion est-il durable ?

Le résultat de la liposuccion est durable car l’amas graisseux retiré ne réapparaît pas dans zone déjà traitée. Il est cependant important de respecter une bonne hygiène de vie suite à la liposuccion.

15. Est-ce que ma peau d’orange disparaît avec la liposuccion ?

La liposuccion, ou lipoaspiration, ne traitant que la graisse en profondeur, n’a généralement aucun effet sur l’effet de peau d’orange qui dépend de la partie superficielle de la silhouette. Elle peut toutefois légèrement l’améliorer dans certains cas.

16. Combien de kilos me fait perdre la liposuccion ?

Une liposuccion ne traite pas l’obésité et n’aide à maigrir que si elle est suivie par une bonne hygiène alimentaire et d’autant plus par un régime adapté. La liposuccion ne fait donc pas perdre de poids mais diminue le tour de taille. La perte varie selon la quantité de graisse retirée et ne sera visible que 3 à 4 mois après l’intervention de la liposuccion.

18. Combien coûte une liposuccion ?

Le tarif de la liposuccion, qui varie de 1500 à 5000 euros, est calculé en consultation en fonction du type d’anesthésie, d’intervention et de la durée du geste, de la zone traitée et de la quantité de graisse retirée, mais également selon les diverses prestations proposées par la clinique.

La Sécurité sociale ne rembourse pas les liposuccions.

Tout savoir sur l’intervention par liposuccion >

VN:F [1.9.22_1171]
Notez la qualité de cette page :
Rating: 4.0/5 (3 votes cast)
FAQ Liposuccion, 4.0 out of 5 based on 3 ratings