Asymétrie mammaire

Formé par la glande mammaire et de la graisse, le sein est une structure conique, recouverte de peau et terminé par la plaque aréolo-mamelonnaire. Cette plaque pigmentée est à la fois contractile et élastique. La forme du sein est déterminée par différents paramètres : volume, rapport à la peau et positionnement. Le volume quant à lui est lié à la quantité de graisse et à la taille de la glande mammaire du sein.

Si le sein d’une patiente est un peu plus petit que l’autre, on est en présence d’une asymétrie mammaire. Pathologie assez banale, l’asymétrie mammaire a une caractéristique étonnante, pour laquelle nous n’avons aucune explication rationnelle : 7 fois sur 10, le sein gauche est plus petit que le droit.

Parfois, il arrive que l’asymétrie mammaire provoque des gênes importantes, tant sur le plan psychologique que physique et vestimentaire. On observe ce phénomène tout particulièrement pendant une grossesse ou à l’occasion d’une prise de poids.

Par ailleurs, c’est un phénomène rarement isolé chez les patientes. Très souvent, on observe une asymétrie mammaire couplée par une forte variation de la forme et/ou du volume des seins. Ceux-ci ont alors une forme soit normale, soit abîmée.

Quand le sein semble se dérouler, ou même tombe, il s’agit d’une ptôse mammaire. Situés trop bas, les seins paraissent vidés dans leur partie supérieure. Enfin, des malformations du sein suite à un mauvais développement de la base mammaire peuvent apparaitre : ce sont les seins tubéreux.

Le phénomène d’asymétrie mammaire est relativement courant chez les jeunes filles, avant leur puberté. On pense que des troubles hormonaux en sont à l’origine. Il faudra alors attendre la fin de cette période avant de détecter une asymétrie mammaire fortement marquée. Cette pathologie n’est pas grave, cependant elle peut fortement se répercuter au niveau psychologique de ces adolescentes, en créant chez elles une forte anxiété.

Quand l’asymétrie mammaire se révèle importante, une prise en charge peut être envisagée, si besoin, par un spécialiste de la chirurgie plastique. Toute jeune fille devant être opérée dans le cadre d’une asymétrie mammaire devra attendre la fin de sa croissance mammaire. On recommande de ne jamais pratiquer cette intervention trop rapidement.

Ces objectifs sont de plusieurs types :

  • adapter la peau
  • laisser des cicatrices aussi courtes que possible
  • diminuer et repositionner les volumes
  • obtenir de jolis seins et une poitrine harmonieuse
VN:F [1.9.22_1171]
Notez la qualité de cette page :
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Une réflexion au sujet de « Asymétrie mammaire »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>