Calvitie

On parle de calvitie chez une personne (homme ou femme) qui perd des cheveux ou n’en possède plus. La calvitie avec perte des cheveux définitive se retrouve essentiellement chez les hommes. Cette situation est la calvitie androgénétique. Les follicules pileux (à la base des cheveux) sont en effet particulièrement sensibles aux hormones androgènes, mais de façons différentes en fonction de leur localisation sur le cuir chevelu. Par exemple, le haut du crâne est très sensible à ces hormones, d’où un cycle pilaire très rapide au niveau de cette zone. Ceci explique que les follicules pileux se « fatiguent » de manière précoce à cet endroit, favorisant l’apparition de la calvitie. D’ailleurs, même chez une personne souffrant de calvitie, le phénomène est inexistant en ce qui concerne le bord du cuir chevelu ou la barbe.

Les femmes sont protégées par les oestrogènes (hormones), dont l’action explique la rareté des cas observés chez elles.

Lorsque les follicules pileux disparaissent, les cheveux tombent : on parle de calvitie avec chute définitive. Plusieurs explications sont possibles, notamment l’hérédité, mais avec une part variable de responsabilité dans ce genre de calvitie. Il est possible qu’un déséquilibre hormonal sanguin soit également à l’origine de ce phénomène. Androgènes et testostérone sont les hormones mâles concernées.

Environ 40% des hommes sont touchés par l’arrivée d’une calvitie, de façon plus ou moins forte. Comme la chute des cheveux se fait progressivement, la première observation porte soit sur l’apparition de golfes au niveau des tempes, comme une couronne qui deviendrait de plus en plus mince, soit sur la disparition des cheveux au niveau de la ligne du front. On parle alors de calvitie hippocratique avec aspect de tonsure. En effet, les seuls cheveux restant se trouvent sur les côtés et l’arrière de la tête.

Lorsque les cheveux tombent de façon temporaire, on parle d’alopécie. C’est un autre type de calvitie, dû à une lésion des follicules pileux. Cette lésion est transitoire et peut s’expliquer par différents phénomènes :

  • ingestion de métaux (étain, thallium, arsenic…)
  • suite de maladies accompagnées de fortes fièvres
  • suite de maladies avec inflammation cutanée
  • traitement par médicaments contre le cancer
  • irradiation par rayons X
  • troubles hormonaux, etc.

Enfin, dans le cas de la pelade, on observe une alopécie circonscrite. Les cheveux tombent de façon partielle, créant de façon temporaire des plaques de calvities.

L’apparition d’une calvitie est un phénomène difficile à vivre, tant pour une femme que pour un homme. Il faut cependant souligner que le traitement de ce phénomène a bénéficié de nombreuses évolutions, grâce à la chirurgie esthétique. Citons notamment les microgreffes : le chirurgien esthétique effectue une transplantation et une implantation de follicules pileux. Ceux-ci sont issus de parties du cuir chevelu possédant encore des cheveux (souvent dans la région de la couronne) donc non dégarnies vers les zones touchées (front et tonsure).

A l’heure actuelle, quatre possibilités d’intervention sont possibles dans le cadre d’un traitement de la calvitie. Chez le patient, on les utilise de façon associée ou séparée :

  • les lambeaux
  • les microgreffes
  • les réductions de tonsure
  • le lifting du cuir chevelu

Un lambeau est un fin segment de peau, assez long, toujours relié au cuir chevelu via le système vasculaire. Le chirurgien les fait pivoter pour les placer au niveau de la région frontale.

Les microgreffes, moins longues que les lambeaux, permettent d’effectuer une intervention peu invasive et limite la taille des cicatrices. Une bande de cuir chevelu très fine est prélevée par le chirurgien qui la découpe en tranches contenant entre 1 et 3 cheveux (microgreffe) ou entre 4 et 8 cheveux (minigreffe). Puis, il les implante dans la zone concernée. On recommande, pour obtenir une bonne densité capillaire d’intervenir deux fois par mois.

Lors d’une réduction de tonsure, on ôte des segments de la zone dégarnie. Grâce à sa capacité de régénération et son élasticité, la peau se referme juste après.

Enfin, lors d’un lifting du cuir chevelu (technique majeure), on combine une réduction de tonsure importante et l’utilisation d’un, voire deux lambeaux.

Avant la chirurgie de la calvitie, un bilan pré-opératoire et une consultation sont effectués avec un médecin anesthésiste (comme pour toute intervention). Effectuée par un chirurgien plasticien spécialisé, la chirurgie de la calvitie est réalisée sous anesthésie locale, locale approfondie (associée à des tranquillisants) ou générale (lifting du cuir chevelu, par exemple).

Après une intervention sur une calvitie, la durée d’hospitalisation est variable, notamment selon l’anesthésie et l’opération pratiquées. En effet, elle peut tout-à-fait être réalisée en ambulatoire, mais pour certains patients, le chirurgien conseillera une courte hospitalisation. Le travail chirurgical, lors d’une opération de la calvitie, définit la durée de l’intervention et varie selon le chirurgien. Chaque praticien met en œuvre une technique personnelle, adaptée à chaque fois au patient, afin d’assurer un résultat optimal.

Un repos compris entre 4 et 8 jours est nécessaire après une opération chirurgicale du cuir chevelu. En fonction de la personne opérée, on observe des suites opératoires variables (durée et importance) : œdème ou gonflement, maux de tête (céphalées), bleus ou ecchymoses.

Le résultat ne sera appréciable qu’au bout de quelques mois d’attente. 3 à 6 mois sont en effet nécessaires pour que le patient puisse cicatriser et récupérer de la souplesse au niveau de ses tissus.

Même si dans la plupart des cas, les interventions pour traiter une calvitie ont un objectif esthétique pur, se sont néanmoins des gestes chirurgicaux, avec tous les risques habituels que cela implique (anesthésie, acte chirurgical). Sans les surévaluer, ces risques sont présents même avec un chirurgien plasticien compétent et dans des conditions de réalisation optimales. Faire appel à un praticien qualifié, c’est limiter et traiter avec efficacité les complications éventuelles.

VN:F [1.9.22_1171]
Notez la qualité de cette page :
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>