Lipostructure

La lipostructure est également appelée lipo-filling ou lipomodelage (réinjection de graisse autologue ou autogreffe d’adipocytes).

Elle a pour principe de réaliser une véritable greffe d’adipocytes, ou cellules graisseuses. Ces dernières sont prélevées directement sur le patient, selon le principe de l’autogreffe. On peut ainsi combler les creux (ou dépressions) cutanés, post-traumatiques ou naturels.

On utilise cette technique (lipostructure ou lipo-filling) en chirurgie réparatrice et reconstructrice, ainsi qu’en chirurgie esthétique.

En chirurgie esthétique, il s’agit de :

  • restaurer sur un visage amaigri, la “plénitude”, au premier stade du vieillissement facial
  • combler et atténuer certaines rides, notamment sur le visage
  • améliorer le galbe du tiers moyen du visage, après un premier lifting, (pour éviter un second lifting)
  • restaurer les volumes et formes d’un visage émacié
  • compléter certains liftings cervico-faciaux pour retrouver l’harmonie d’un visage

En chirurgie réparatrice et reconstructrice :

  • correction des fontes graisseuses suite à une trithérapie antirétrovirale pour les personnes atteintes du VIH (seule indication prise en charge par la Sécurité sociale, après accord préalable)
  • comblement d’un creux tissulaire après un traumatisme

Le chirurgien plasticien qualifié effectue un repérage au niveau de la zone de prélèvement, qui doit être quasi invisible et posséder un excédent de tissus graisseux. Ce dernier est donc prélevé et les adipocytes (cellules graisseuses) intacts sont séparés. Le médecin pratique une greffe puis une réinjection grâce à des micro-canules dans la (ou les) zones à traiter, à partir de minuscules incisions (1 mm).

Cette injection se fait dans différents plans et directions, ce qui augmente la surface de contact. Tant que les tissus avoisinant la zone d’injection sont vivants, les cellules graisseuses restent également vivantes dans le corps (même après la greffe).

La lipostructure est une technique au résultat définitif. Sa préparation doit impérativement être réalisée avec beaucoup de minutie. Il s’agit donc d’étudier au préalable les différentes corrections à effectuer. En respectant correctement les techniques et  les indications, les dépressions seront comblées et les volumes restaurés, avec généralement des résultats satisfaisants. Pourtant, il faut garder en tête que le vieillissement naturel continue, entraînant une détérioration normale et progressive, même après une intervention de lipostructure.

La lipostructure est un acte nécessitant la consultation d’un praticien anesthésiste et un bilan pré-opératoire. Comme tout geste chirurgical, elle est mise en œuvre par un chirurgien plasticien qualifié. Différents types d’anesthésies sont possibles lors d’une lipostructure : locale simple, locale approfondie (dite anesthésie “vigile”) associée avec des tranquillisants, ou générale classique. L’hospitalisation consécutive est généralement réalisée en ambulatoire.

Le temps d’intervention varie en fonction du travail effectué par le chirurgien plasticien. La technique personnelle mise en œuvre est adaptée en fonction de l’individu, pour un résultat optimal. 3 à six 6 sont nécessaires pour que le patient puisse apprécier le résultat.

Enfin, la lipostructure est une opération précise et délicate, demandant une asepsie rigoureuse et stricte ainsi qu’un diagnostic précis. Risques et aléas demeurent présents même dans des conditions de réalisation optimales. Avoir recours à un chirurgien plasticien ayant toute qualification et compétence est essentiel afin éviter les éventuelles complications ou pouvoir les traiter rapidement.

VN:F [1.9.22_1171]
Notez la qualité de cette page :
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>