Opération de chirurgie esthétique

Embellir, réparer, modeler le corps sont les objectifs de la chirurgie esthétique (discipline chirurgicale). La chirurgie plastique et esthétique permet une modification d’une zone corporelle de façon définitive (chirurgie des seins, changement de sexe, rhinoplastie, etc.) ou seulement provisoire (liposuccions, traitement antirides par le Botox®, liftings).

Discipline devenue officielle depuis 89, la chirurgie esthétique demande une formation et une qualification spécifiques. Aboutissement d’un enseignement particulier et précis, cette formation est sanctionnée par des examens et permet l’obtention de diplômes. Elle est délivrée par le Conseil national de l’Ordre des médecins. La qualification de chirurgie plastique reconstructrice comprend de façon officielle la chirurgie esthétique. La chirurgie plastique est désormais la « chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique ».

La publicité s’est développée de façon anarchique et massive autour de la chirurgie esthétique. Le patient devra donc vérifier attentivement la qualification du chirurgien esthétique pratiquant l’opération. Au sein du système de santé, la réglementation a évolué concernant la pratique de la chirurgie esthétique, depuis la loi du 4 mars 2002. Ce fut une étape critique pour renforcer les obligations des chirurgiens. De même, le fonctionnement des cliniques de chirurgie esthétique a été encadré. Ainsi, un devis devra obligatoirement être présenté, le consentement éclairé du patient étant ainsi favorisé. Les praticiens doivent transmettre des informations aussi complètes que possible concernant les actes chirurgicaux pratiqués et n’ont pas le droit de faire de publicité.

Le cas de la chirurgie esthétique pure est particulier puisqu’elle concerne des patients consultant pour faire modifier des zones de leur corps tout à fait saines (non malades ou abîmées). Dans le domaine de la chirurgie plastique et reconstructrice, on répare et on reconstruit les corps, après un accident ou une maladie.

Pour des raisons qui leur sont personnelles, ces personnes émettent le besoin de faire modifier leur corps. En général, une zone spécifique de leur anatomie leur « gâche la vie ». Bien sûr, pour ces individus, le rôle de la pression sociale ne peut être occulté. En effet, ce souhait de faire modifier une partie de leur corps provient parfois d’un besoin de se sentir plus conforme aux canons de la beauté affichés dans notre société d’aujourd’hui (monde de la mode, médias, publicité). Le patient veut dans ce cas harmoniser l’image qu’il a de lui-même avec le corps qu’il souhaite présenter aux autres, grâce à l’intervention chirurgicale esthétique.
N’ayant, en général, pas de justification médicale, les interventions de chirurgie esthétique ne peuvent pas être prises en charge par la Sécurité Sociale.

Le chirurgien doit absolument établir, avec son patient, un véritable dialogue, surtout dans le domaine de la chirurgie esthétique. Il tentera de cerner sa volonté profonde de faire coïncider l’image qu’il a de son corps modifié avec ses sentiments intimes (le désir réel du patient). Avant toute opération de transformation, une prudence extrême doit être de mise. Il faut alors avoir, bien entendu, les informations suivantes : savoir si le défaut existe réellement ; s’il a un retentissement sur la psychologie du patient ; s’il existe un moyen chirurgical sûr et efficace pour corriger ce défaut ; enfin, si le patient va retirer un bénéfice psychologique quand ce défaut sera corrigé.

L’ensemble de ces interrogations permettra de fournir au patient une information complète. Celui-ci peut alors réfléchir à la stratégie, aux résultats et aux risques exposés. Il prendra, à ce moment-là sa propre décision, en toute connaissance de cause : accepter ou refuser l’intervention.

Parmi différentes opérations possibles, voici les principales :

  • les seins
  • les surcharges graisseuses localisées
  • les paupières (blépharoplastie)
  • les liftings
  • les oreilles
  • l’abdomen
  • le nez.

Une intervention de chirurgie esthétique, comme tout acte chirurgical, peut présenter certains risques. La loi demande au chirurgien d’informer de façon obligatoire le patient de tous les risques possibles. Il en existe différents types (thérapeutiques) : le risque hémorragique, les risques spécifiques aux différents implants pouvant être utilisés, le risque anesthésique, le risque cicatriciel, le risque infectieux.

Enfin, très importants en chirurgie esthétique, n’oublions pas les risques liés au résultat. Ainsi, un patient est parfois déçu par le résultat de l’opération : rendu trop visible, inesthétique, pas naturel, etc.). Un mauvais résultat a très souvent pour origine une erreur soit de stratégie, soit d’indication, soit une combinaison des deux. Enfin, un risque spécifique existe lors d’une intervention de chirurgie esthétique, quant à la motivation et à la personnalité du patient. C’est le dialogue patient-chirurgien qui permettra de le mettre en évidence.

Une différence apparait alors entre la demande initiale d’une part et la recherche d’autre part soit de l’harmonie corporelle soit de la réparation d’un défaut visible, source de souffrance. Ce cas existe chez certaines personnes qui pensent qu’une simple opération de chirurgie esthétique entrainera un véritable changement de leur vie. De même, chez un adolescent à la personnalité non encore totalement constituée et stabilisée. Enfin, avec des enfants, qui ne sont pas à l’origine de la demande, mais emmenés par leurs parents en consultation. Pendant cette dernière, le chirurgien va guider son patient afin qu’il décide, ou pas, de poursuivre l’acte chirurgical, en toute connaissance de cause, au travers du consentement éclairé.

Bien pratiquée, la chirurgie esthétique reste un moyen dont l’utilité est avérée. Elle peut ainsi être un mode d’accompagnement des individus dans leur recherche d’un équilibre physique et psychologique. Elle doit bien sûr être de façon talentueuse et à bon escient pratiquée par des chirurgiens qualifiés.

VN:F [1.9.22_1171]
Notez la qualité de cette page :
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>