Paupières

L’adjectif  « palpébral » définit tout ce qui concerne la paupière. Si on prend pour exemple l’espace de séparation entre les paupières inférieure et supérieure, il s’agit de la fente palpébrale. Le pli palpébral, quant à lui, est un repli de peau dont la paupière supérieure est recouvert, de façon partielle. Assez fréquemment, il est absent chez les personnes appartenant aux populations de l’est et du nord de l’Asie.

Chaque paupière possède un tarse palpébral. Ce dernier est formé par des lamelles élastiques et résistantes, à base d’élastine et de collagène. Se sont elles qui apportent, à la paupière, souplesse et rigidité.

L’ectropion palpébraI est une maladie commune de la paupière inférieure. La conjonctive est la membrane transparente tapissant l’intérieur des paupières. L’ectropion palpébral provoque l’exposition de cette conjonctive, qui n’est alors plus en contact avec le globe oculaire. En effet, le bord de la paupière s’inverse, ce qui provoque cette exposition. L’ectropion palpébral a de nombreuses causes. On le traite de façon chirurgicale. Parfois, il apparaît dès la naissance. Parfois, il peut être dû à une mauvaise cicatrisation d’une brûlure, d’une plaie, à une paralysie faciale ou à l’âge.

L’opération des paupières est également nommée palpébroplastie ou blépharoplastie esthétique. Elle fait partie des opérations importantes de la chirurgie plastique esthétique.

La peau des paupières est collée contre un muscle très fin, qui se trouve autour de l’œil. Selon les personnes, leur âge et la forme de la cavité oculaire osseuse, un repli au niveau de la paupière supérieure peut s’observer. Ce repli correspond à un excédent de peau, de surface plus ou moins importante. Il y a alors formation d’une double paupière qui recouvre les cils ainsi que des plis horizontaux au niveau de la paupière inférieure.

La graisse normale autour de l’œil, déborde alors de la cavité orbitaire, ressort sous les paupières et crée les « poches » sous les yeux (au niveau des paupières du bas).

Les paupières supérieures prennent une apparence « bouffie », lourde et gonflée. La saillie des paupières est plus nette dans l’angle interne. Ce phénomène est appelé hernies graisseuses. En leur présence, on observe l’accentuation du globe oculaire suite à la pression légère exercée dessus. Selon les personnes, ces déformations se retrouvent à différents degrés et de façons diverses.

La stratégie médicale devra être adaptée selon l’excédent graisseux et cutané, sans obligation d’opération des 4 paupières.

VN:F [1.9.22_1171]
Notez la qualité de cette page :
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>