Rides du lion

La partie lisse située entre les sourcils est l’emplacement de ce que l’on appelle les rides du lion, ou rides inter-sourcilières. Rides d’expression (ou rides dynamiques) par excellence, elles sont provoquées et accentuées par les tensions musculaires de cette zone particulière du visage.

On trouve en effet à cet endroit (près des sourcils) des muscles abaisseurs qui, associés aux muscles releveurs permettent de maintenir la position des sourcils. Ce sont les muscles abaisseurs, ceux au plus près des sourcils, qui sont responsables des rides du lion. Leur travail quotidien, parfois excessif, est à l’origine, en combinaison avec la perte d’élasticité de la peau, de l’apparition de creux verticaux marqués entre les sourcils.

La perte progressive de souplesse de la peau est liée à l’altération des fibres élastiques associée à la diminution du collagène contenu dans la peau.

Avec le temps, il y a relâchement cutané, la peau devient moins lisse et moins ferme. On voit les rides qui se creusent et apparition de tranchées plus ou moins profondes à la surface de la peau.

Le traitement principal de ces rides spécifiques et le plus connu, réside dans l’injection de toxine botulique (ou Botox®) qui va permettre un relâchement musculaire dans cette zone spécifique, et donc l’atténuation des rides, tant verticales qu’horizontales.

L’objectif d’un traitement avec la toxine botulique est un traitement au niveau de la balance musculaire pour une amélioration de l’harmonisation du visage.

VN:F [1.9.22_1171]
Notez la qualité de cette page :
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>