Rides

Avec le temps qui passe, la peau se relâche et perd sa fermeté et son aspect lisse. Les fibres élastiques du derme sont ainsi détruites et, tout en diminuant en quantité en même temps que le collagène, on observe une perte progressive de la souplesse de la peau. Le tissu conjonctif est également atteint.

Les facteurs principaux amenant à l’apparition de rides sont le vieillissement (naturel ou hormonal chez la femme à la ménopause), l’amaigrissement, un froncement expressif de la peau, un facteur génétique (donc variable en fonction des individus).

Ainsi, les rides d’expression font partie des signes importants du vieillissement cutané. Elles proviennent des crispations au quotidien des muscles du visage. Ces facteurs sont amplifiés par l’influence du soleil, du stress, du vent, et du tabac. Rides ou ridules apparaissent à peu près partout sur la peau (le décolleté, le cou et le visage sont les régions les plus visibles).

On distingue généralement :

1/ Les rides dynamiques qui dépendent des muscles du visage (ou rides d’expression) que l’on retrouve au niveau :

  • de la bouche, suite à l’action répétée des muscles autour des lèvres (lèvres hyperkinétiques ou rides péri-orales), l’entourant sous la forme de traits verticaux
  • du front avec les rides frontales (sous forme de traits horizontaux)
  • du nez, résultant des froncements du nez avec les rides de Bunny ou rides du dégoût
  • de la saillie lisse entre les sourcils (glabelle) avec les rides inter-sourcilières ou rides du lion
  • de l’angle extérieur de chaque œil avec les rides du sourire ou rides de la patte d’oie

2/ Les rides de creusement correspondent à une mauvaise hydratation. Elles sont principalement liées au vieillissement cutané. Elles apparaissent quand il y a baisse de la quantité d’acide hyaluronique présent naturellement dans la peau et permettant son hydratation. Trois catégories peuvent être distinguées :

  • les sillons nasogéniens ou rides, du nez aux commissures des lèvres
  • les plis d’amertume ou rides partant des commissures des lèvres. Un sillon plus ou moins long vers le bas du visage apparait, dans le prolongement des sillons nasogéniens
  • les cernes ou vallées de larmes, situées au-dessus des pommettes sont des rides partant des coins internes des yeux vers l’extérieur du visage

Les principaux traitements anti-rides en médecine esthétique sont les suivants :

  • L’injection de Botox® (ou toxine botulique) pour diminuer la tonicité musculaire et estomper les rides.
  • Les produits de comblement des rides, indiqués en remplacement du collagène (acide hyaluronique).
  • Le Mésolift qui consiste en un regonflement cutané pour qu’elle perde son aspect fripé. On injecte un mélange nutritif variable selon le patient concerné (traitement des rides et ridules). C’est une technique de mésothérapie. Pour un Mésolift « classique », on injecte un cocktail de minéraux, vitamines, calcitonine et vasodilatateurs. Un Mésolift dit « comblant » est réalisé à base d’acide hyaluronique non réticulé seulement.
  • Le peeling, qui est une exfoliation chimique des couches supérieures de la peau, ayant pour objectif de réduire les imperfections de la peau, dont les rides, mais également les traces de cicatrices, par exemple, ou encore les tâches.
  • La dermabrasion est un autre type d’exfoliation qui se fait à l’aide d’une meule ou d’un papier de verre particulièrement adapté à la peau, par lequel on obtient le même type de résultats que le peeling
  • Le laser médical. Particulièrement utiles en chirurgie et en médecine, les lasers sont d’une grande aide dans le domaine paramédical : traitement des cicatrices chirurgicales, de l’acné, des rides, épilation et même suppression des tatouages.

D’autres traitements existent et relèvent de la chirurgie esthétique :

  • Le lipo-filing, appelé également lipostructure. Il s’agit là d’une greffe de cellules graisseuses (adipocytes) prélevées sur le patient, c’est-à-dire une autogreffe.
  • Le lifting dit temporal, qui consiste à intervenir sur la partie cervico-faciale ou frontale du visage. On l’associe à une blépharoplastie ou chirurgie des paupières assez régulièrement. Destiné à corriger les plis du visage, il est cependant peu efficace sur les rides dites de la patte d’oie.
VN:F [1.9.22_1171]
Notez la qualité de cette page :
Rating: 0.0/5 (0 votes cast)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>